Juillet Août

Juillet-Août

JEUDI 11 AOUT À 20H15 – VF
DIMANCHE 14 AOUT À 20H15 – VF

 

Date de sortie : 13 juillet 2016 (1h 36min)
De Diastème
Avec Patrick Chesnais, Pascale Arbillot, Thierry Godard
Comédie dramatique
Nationalité Française
Tous publics

 

C’est l’été. Les familles migrent et se recomposent.
Laura, 14 ans, et Joséphine, 18 ans, partent en juillet avec leur mère dans le Sud, puis en août chez leur père en Bretagne.
La cohabitation entre ados et adultes ne manque ni de tendresse, souvent non-dite, ni d’exaspération, parfois bruyante…
Car les filles ont leurs secrets, qui n’ont pas grand-chose à envier aux problèmes de leurs parents et de leurs beaux-parents.
C’est l’été de tous les dangers ? Pas tout à fait. Quoique.

 

 

 

La fiche complète

 

 

Kado bonux

 

À trois (fois) on y va

Juillet Août est le 3ème long-métrage de Patrick Asté alias Diastème après Le bruit des gens autour et Un Français. Le réalisateur avait rangé cette histoire dans un tiroir depuis très longtemps et a décidé de la ressortir et de la retravailler avec son amie scénariste Camille Pouzol : « J’avais envie de parler de l’adolescence, du moment où on y entre et de celui où on en sort, et de travailler avec des ados : je ne l’avais jamais fait au cinéma, mais dans ma première pièce de théâtre, La Nuit du thermomètre, les personnages – joués sur scène par des adultes – avaient douze ans. J’avais envie de parler de la famille, aussi. Et plus largement, après Un Français, de m’intéresser aux rapports amoureux, capter de la tendresse entre les personnages, être dans quelque chose de doux, m’entourer de personnages que j’aime », explique le metteur en scène.

Références ciné

Dans ses influences cinématographiques pour Juillet Août, Diastème cite La Boum, Diabolo Menthe mais surtout Portrait craché d’une famille modèle de Ron Howard : « J’aime bien l’idée de la troupe, parce que mes années de théâtre m’ont marqué et que même avant cela, j’ai vécu avec des troupes. J’ai été dans des groupes de rock, plus petit j’étais dans une chorale, avec laquelle j’ai pas mal voyagé, après j’ai fait des journaux avec une bande de gens qui sont toujours mes amis. Dans le plaisir de faire Juillet Août, il y a aussi celui de la troupe », confie le réalisateur. (allocine.fr)

Mais c’est pas tout ça… c’est qu’il est rudement prolifique le gars Diastème ! Scénariste et réalisateur au cinéma, il a aussi mis en scène sept pièces de théâtre, dont six de son cru et Les Justes d’Albert Camus, et s’est aussi attelé à l’écriture de romans et chroniques… Bref, il a pas les deux pieds dans le même sabot et mérite qu’on s’y attarde un instant. Pour le découvrir un peu mieux, une interview réalisée autour du film lors d’un passage au cinéma Le Prado de Marseille.

 

 

 

Et pour lire le Dossier de presse, c’est… ici !

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrPin on PinterestShare on Google+Email this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *