Hotel Singapura

Hotel Singapura

JEUDI 22 SEPTEMBRE À 20H15 – VOST
LUNDI 26 SEPTEMBRE À 20H15 – VOST

 

Date de sortie : 24 août 2016 (1h 44min)
De Eric Khoo
Avec Josie Ho, George Young, Choi Woo-Shik
Drame, Romance
Singapour, Hong-Kong
Interdit aux moins de 12 ans

 

C’est le premier jour d’Imrah comme femme de chambre à l’Hôtel Singapura. Dans la suite n°27, un groupe de pop est venu fêter le nouvel an. Parmi eux, leur chanteur Damien est dans un état second lorsqu’il croise Imrah. Bien plus tard, ici même, une jeune femme laisse filer son amant, un travesti reçoit un dernier plaisir avant son opération, une touriste couche devant son meilleur ami… Mais, en rangeant cette chambre, Imrah se souviendra toujours de sa rencontre avec Damien.

 

 

 

La fiche complète sur allocine.fr

 

 

Kado bonux

Singapour et la prostitution

A Singapour, le sujet est l’un des rares sur lequel il n’y ait eu aucune évolution depuis l’indépendance. Dans son autobiographie, Lee Kuan Yew répète que «la prostitution étant inévitable, on ne doit pas tenter de l’abolir mais de l’encadrer». Ce constat peut surprendre de la part d’un homme qui a su interdire un grand nombre de vices, des plus inattendus comme le chewing-gum jusqu’aux délits les plus sévèrement punis comme la consommation ou le trafic de drogue, encore à ce jour passible de la peine de mort. La prostitution étant acceptée, il a été décidé dès l’origine de Singapour de la cantonner dans certaines zones de l’ile, et au sein de maisons closes ou de confort. Il existe aujourd’hui cinq zones autorisées. L’une d’entre elles, Chinatown, est en pleine phase de valorisation du patrimoine et de reconversion aubourgeois bohème. Pour le reste, les scandales de prostitution sont rares et ne surgissent qu’associés à de la corruption.

La bio du réal

Le directeur Eric KHOONé en 1965, Eric Khoo s’intéresse très tôt au cinéma, et tourne dès huit ans des petits films avec la caméra super 8 de sa mère. Il part ensuite étudier à la City Art Institute de Sydney, en Australie. De retour à Singapour en 1990, il réalise un court-métrage «Barbie digs Joe» qui devient le premier film de Singapour à être montré dans les festivals internationaux. Puis il filme «August», qui remporte le prix du meilleur court métrage au Festival international de Singapour. Il tournera ensuite «Carcass», «Symphony 92.4» et «Pain».En 1995, il réalise son premier long métrage«Mee Pok Man», qui lui apporte une vraie reconnaissance. En 1997, son deuxième film«12 Storeys» est unanimement apprécié par la critique, il remporte de nombreuses récompenses (notamment The Golden Mile Award for Best Picture au 17éme Festival International du Film de Hawaï) et devient le premier film singapourien jamais montré à Cannes.En 2005 il réalise «Be with me», qui fait l’ouverture de la Quinzaine des Réalisateurs et remporte plusieurs prix dans les festivals de Turin (meilleur réalisateur), Flandres (meilleur Scénario) et Stockholm (Prix de la critique internationale). En 2006, Eric Khoo a été invité au Festival du film numérique à Jeonju en Corée pour y mettre en scène «No Day Off», l’histoire d’une femme de ménage indonésienne. En 2008, il a été fait Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres par le Ministre Français de la Culture, suite à la présentation en Compétition Officielle au Festival de Cannes de son film «My Magic», où il reviendra en 2011 avec son film d’animation «Tatsumi» (sélection «Un Certain Regard»). En 2015, il présente «Hotel Singapura» au Festival de Toronto.Il a reçu la plus grande distinction décernée par le gouvernement de Singapour pour son travail dans le cinéma et sa contribution à la vie culturelle du pays: la Médaille de la Culture, remise par le président. Eric Khoo fut également membre du conseil d’administration de la New York University Tisch School of the Arts Asia.Eric Khoo dirige sa propre société de production, Zhao Wei Films, avec laquelle il vient de produire « Apprentice ».

 

Pour lire la suite du Dossier de presse, c’est par ici… =)

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrPin on PinterestShare on Google+Email this to someone
Tagged , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *