La Grande Vadrouille (version restaurée)

La Grande Vadrouille

VENDREDI 16 SEPTEMBRE À 20H45 – VF
DIMANCHE 18 SEPTEMBRE À 17H30 – VF

 

Date de sortie : 13 juillet 2016 (2h 12min) – Initialement 8 décembre 1966
De Gérard Oury
Avec Bourvil, Louis de Funès, Claudio Brook
Comédie, Guerre
Royaume-Uni, France
Tous publics

 

En 1942, un avion anglais est abattu par les Allemands au-dessus de Paris. Les trois pilotes sautent en parachute et atterrissent dans différents endroits de la capitale. Ils sont aidés par deux civils français, un chef d’orchestre et un peintre en bâtiment qui acceptent de les mener en zone libre; ils deviennent ainsi, malgré eux, acteurs de la Résistance.

 

 

 

La fiche complète

 

 

Kado bonux

Un succès historique

Avec ses 17 267 000 spectateurs, La Grande Vadrouille, sorti en décembre 1966, a longtemps été le numéro 1 du box-office français. Il faudra attendre 1998, et les 21 774 181 entrées de Titanic, de James Cameron, pour que le record soit battu. Le film de Gérard Oury est resté le plus gros succès public de l’Histoire du cinéma français pendant longtemps et ce jusqu’aux sorties de Bienvenue Chez les Ch’tis en 2008 (20 489 303 entrées) et Intouchables en 2011 (19 490 688 entrées).

Le duo comique reformé

Deux ans après le triomphe du Corniaud (plus gros succès français de l’année 1965), Gérard Oury reformera le duo Bourvil-De Funès. Les deux comédiens avaient d’ailleurs partagé une même affiche dans Poisson d’avril (1954), Les Hussards (1955) et La Traversée de Paris (1956). La Grande Vadrouille marque leur dernier projet commun.

Père et fille

La Grande Vadrouille marque les débuts de Danièle Thompson, la fille de Gérard Oury, comme scénariste. Par la suite, elle coécrira tous les films de son père jusqu’à Vanille fraise, en 1989. Elle réalisera son premier film, La Bûche, en 1999.

De Funès à l’Opéra

Dans le film, Louis De Funès joue le rôle d’un chef d’orchestre. Et c’est l’acteur lui-même qui a dirigé La Marche hongroise, extraite de La Damnation de Faust, d’Hector Berlioz, à la grande surprise des musiciens du Palais-Garnier. En octobre 2002, le film a été projeté dans une version restaurée à l’Opéra de Paris en présence du réalisateur.

Bourvil et Thomas font le mur

En 1970, Bourvil et l’acteur britannique Terry Thomas, qui incarne Sir Reginald dans La Grande vadrouille, tournent de nouveau ensemble dans une comédie qui se déroule sous l’Occupation, Le Mur de l’Atlantique, de Marcel Camus. Le scénariste, Marcel Jullian, déjà au générique du film de Gérard Oury, cosigne les dialogues.

Le fils de Michèle Morgan à l’affiche

Le rôle d’Alan McIntosh est tenu par Mike Marshall, qui n’est autre que le fils de l’actrice Michèle Morgan, la compagne de Gérard Oury.

Une première pour l’Allemagne

En Allemagne, La Grande Vadrouille fut la toute première comédie à être diffusée au cinéma traitant de la Seconde Guerre mondiale.

Un acteur très impliqué

Louis de Funès a répété pendant trois mois devant son miroir pour connaître les mouvements réels de la « Damnation de Faust », d’Hector Berlioz.

Première diffusion à la télé

La Grande Vadrouille a été diffusé la première fois à la télévision le 1er janvier 1976.

Culte

La Grande Vadrouille est le cinquième film le plus vu en France, derrière Titanic, Bienvenue chez les Ch’tis, Intouchables et Blanche-Neige et les Sept Nains. La scénariste et réalisatrice Danièle Thompson explique : « Je pense qu’il est entré dans la mémoire collective. De génération en génération : les gens le montrent à leurs enfants, à leurs petits-enfants. Il est ainsi resté intact, et c’est d’ailleurs assez surprenant de voir à quel point il traverse aussi bien les années. La qualité du film fait aussi qu’il est entré dans le patrimoine du cinéma français, c’est donc un film qu’on ne se lasse pas de regarder plusieurs fois. »

Changement de fin

A l’origine, il était question pour Gérard Oury de terminer le film avec une scène dans laquelle Bourvil et Louis de Funès traversent en ski les Pyrénées dans le but de rejoindre l’Espagne. Mais cette idée a été abandonnée car trop chère du fait de la neige. Cela étant, la scène avec les planeurs, qui a été retenue, a tout de même été réalisée pour un coût élevé.

Au début…

Pour l’écriture de La Grande Vadrouille, Gérard Oury avait repris le début d’un scénario centré sur une femme très croyante et une prostituée qui traversent la France occupée. Il l’a ensuite adapté à Bourvil et De Funès qui campent respectivement un peintre en bâtiment et un chef d’orchestre.

Rire de l’Occupation

Sorti en décembre 1966, La Grande Vadrouille est l’un des premiers films français caricaturant la sinistre période de l’Occupation allemande. En janvier de la même année, La Vie de château réalisé par Jean-Paul Rappeneau et porté entre autres par Catherine Deneuve et Philippe Noiret, avait aussi une intrigue comique se déroulant dans la France de 1944.

(allocine.fr)

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrPin on PinterestShare on Google+Email this to someone
Tagged .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *